Sève de bouleau, santé, cure de saison, détox, anti-oxydant, jeunesse, peau, beauté

IMG_4294
Ou comment se régénérer de manière économique, écologique, naturelle et durable.

Attention ! Ne confondons surtout pas le jus de bouleau qui est une décoction de feuilles, bénéfique certes, mais une conserve cuite. La sève de bouleau fraîche dont il est question ici est un aliment cru, non filtré ni nanofiltré, non stérilisé, sans aucun extrait même naturel et bio et qui se conserve au frais quelques semaines en bag in box. C’est un véritable élixir naturel, un soin réparateur pour l’ensemble de nos cellules que nous n’allons pas chercher à grands frais ni émissions de carbone au bout du monde ! Ce breuvage des dieux nous est offert dans notre pays, par les belles forêts de montagnes moyennes protégées de toute pollution. La récolte de sève de bouleau fraîche ne nécessite ni abattage, ni sacrifice des arbres. Tout se passe comme si la nature avait prévu ce cadeau régénérateur du printemps. Comme si la forêt qui exulte après le sommeil de l’hiver voulait absolument nous faire partager le fantastique renouveau cellulaire qui l’accompagne. Par son abondance phénoménale, on a l’impression que l’arbre nous dit : voyez mes bourgeons, mes feuilles neuves, mes nouvelles branches comme elles sont belles et luisantes, voyez mon tronc argenté, tout cela vient de ma sève abondante riche en cellules souches. Faites comme moi, servez-vous, buvez -en autant que vous voulez , il y en aura toujours pour tout le monde ! De fait, celui qui se hasarde à couper un bouleau de vingt à quatre-vingts ans et de vingt-cinq à cinquante centimètres de section au moment de la montée de la sève au printemps s’expose, sans rire, à une inondation. La sève jaillit comme l’eau d’une fontaine. Depuis toujours, dans les belles forêts du Nord, les hommes ont entendu ce message, utilisant la sève de bouleau pour suppléer l’allaitement maternel, pour renforcer la croissance des enfants et des adolescents, pour rendre à leurs parents l’énergie amoindrie par les hivers rigoureux, pour donner aux vieillards plus de force et atténuer ou supprimer leurs douleurs rhumatismales ou articulaires. Chacun sait qu’aux pôles, il n’y a que de la glace. Ensuite viennent les steppes et la toundra. Il faut savoir que le premier arbre qui apparaît après les plantes rases du froid est le bouleau. Des forêts de bouleaux. La sève de ces arbres est d’une telle richesse en sels minéraux, enzymes, oligoéléments que l’humus qu’elle apporte à la terre chaque année sert de terreau aux premières forêts. C’est donc à la richesse nutritive du bouleau que l’on doit l’existence de la forêt à essences variées qui apparaît un peu plus au sud du pôle . Il semble que ces arbres qui sont soumis à de longs hivers rigoureux ont une capacité très particulière à transformer la lumière (elle-même constituée d’un ensemble très complexe de gaz) en éléments nutritifs et constitutifs de la première matière vivante, celle sans laquelle nous n’existerions pas, les végétaux. Il est fondamental de comprendre ici que si tous les végétaux disparaissaient subitement de notre planète, aucun autre être vivant ne survivrait. Les végétaux sont la toute première source alimentaire et s’ils n’avaient pas, en plus de leur capacité de photosynthèse celle de transformer nos déchets et les déchets animaux en feuilles et en fruits, la terre serait un énorme amas de détritus organiques ! Voilà pourquoi il est absurde, irresponsable d’émettre des déchets que la nature est incapable de transformer. Voilà aussi pourquoi il est si important, si bénéfique d’aller régulièrement s’alimenter directement à la source, la sève fraîche, celle qui est notre accès le plus simple, le plus direct à l’aliment venu du ciel, la lumière d’une étoile. En d’autres termes, la sève fraîche de bouleau au printemps offre tout simplement à nos cellules de la lumière solaire transformée, assimilable, réparatrice de nos cellules. Si nous ajoutons à cela des bains de lumière solaire , la régénérescence est complète.

Que contient cette sève ?
Elle est riche en calcium, magnésium, silicium, sodium et potassium. Le potassium est ce qui manque le plus dans l’alimentation actuelle. Si vous avez de l’hypertension, on vous conseille de diminuer le sel, mais on ne pense presque jamais à vous demander d’augmenter considérablement le potassium de source végétale, en consommant beaucoup de fruits et de légumes bios, frais et crus. La seule diminution du sel est en général sans effet. La cure de sève de bouleau permet un très bon démarrage de l’augmentation du potassium qui, sous cette forme végétale crue et naturelle ne peut pas créer de surdose. La sève de bouleau fraîche contient aussi, immédiatement biodisponibles, des oligo-éléments comme le cuivre, le fer, le manganèse, le zinc si rare dans nos aliments. Elle contient des mucilages, des flavonoïdes, dix-sept acides aminés dont l’acide glutamique si vivifiant et dynamisant ! Elle contient aussi des cytosines et des sucres sous forme de fructose, de 0,5 à 0,2%. La sève de bouleau contient encore deux hétérosides, le bétuloside et le monotropitoside qui libère par hydrolyse enzymatique du salycicate de méthyle, un analgésique, anti-inflammatoire et diurétique efficace . Elle est riche en antioxydants, permettant ainsi une meilleure utilisation de l’oxygène par nos cellules.

Quels sont les effets de la sève de bouleau fraîche ?
Notons tout de suite qu’un aliment frais n’a pas du tout les mêmes effets qu’un aliment cuit, pasteurisé, stérilisé, nanofiltré ou transformé . Ainsi, sur certains emballages du commerce, on nous énumère une belle liste de minéraux, vitamines, etc qui concerne l’aliment vivant et biologique. Ce qui est dans la boite n’a plus rien à voir. Certes, on y retrouve certains de ces éléments, dans des proportions nettement amoindries, mais surtout, elles ne sont plus du tout biodisponibles comme dans l’aliment cru de la nature. Même si on peut en retrouver dans le sang, rien ne montre qu’on les retrouve dans les muscles, les organes ou les os. Il est donc très important d’avoir la conscience de cela. Lorsque nous parlons des effets de la sève de bouleau fraîche, l’expérience et les analyses nous confirment que ce que contient la sève de bouleau fraîche est réellement utilisé par le corps dans sa structure, dans la construction des molécules. Ce que nous pouvons attendre de la sève de bouleau est d’autant plus rapide et efficace que nous avons déjà une bonne hygiène alimentaire. Si tel n’est pas le cas, les effets sont un peu plus lents et atténués, mais ils existent quand même. La sève de bouleau reminéralise l’organisme tout en drainant le foie, et les reins. Elle débarrasse les cellules des toxines. La peau reprend de l’éclat, le psoriasis, l’eczéma, l’acné sont très diminués et peuvent disparaitre. Elle agit sur les taux de bon et mauvais cholestérol. Elle supprime peu à peu les œdèmes. Elle peut déloger de vieux capitons graisseux. Les cheveux retrouvent leur brillance. La sève de bouleau est aussi excellente contre les douleurs rhumatismales, les douleurs articulaires qui sont dues à la dégradation de mauvaises graisses . Elle lutte contre l’asthénie, le manque d’appétit, la déprime. Elle nettoie, reminéralise et vivifie !

source: soleil levant(France Guillain)

domaine des cazottes sève de bouleau

eau de bouleau domaine des Cazottes

cure sève de bouleau domaine des cazottes

Sève de bouleau, santé, cure de saison, détox, anti-oxydant, jeunesse, peau, beauté

Share this post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *